Partagez | 
 

 ☠ BLAKE MCKELLY ☠ they said i'm a naughty mutt... try me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Calamity-Jane
Admin

Messages : 145
Date d'inscription : 26/05/2008


MessageSujet: ☠ BLAKE MCKELLY ☠ they said i'm a naughty mutt... try me   Mar 9 Oct - 12:33


Blake Raven McKelly
« If you're going through hell, then keep going. »

NomMcKelly
Prénom(s) Blake Raven
Date de naissanceMc Kelly
Âge25 ans
EmploiPorfesseur d'histoire et de journalisme/photographie
GroupeWerewolves
AvatarMeghan Ory
Crédittumblr & fanpop
SituationCélibataire
..LET ME TELL MY STORY..
..ONCE UPON A TIME..
« Et ? »
Il attendit patiemment une réponse. Le regard dans le vide, Blake semblait revivre ce moment. Son visage était crispé, et il crut même discerner une lueur de total effroi dans ses yeux bleus. Alors qu’il entrouvrait légèrement la bouche pour la faire revenir dans le présent, elle répondit d’un air négligé.
« Et je me suis enfuie. »

Elle soupira sèchement et se redressa. Secouant la tête, émettant un petit sourire, elle reprit.

« J’ai rien compris. De ce qui m’arrivait. J’étais… perdue. Il y avait tous ces sons dans ma tête et ces odeurs. Puis les rêves et… et quand la pleine lune s’est pointée… »De nouveau elle sembla perdue dans ses souvenirs. Le souvenir de la toute première fois. Il remarqua qu’une profonde douleur venait de se mêler au souvenir. « Personne n’était là pour m’aider. M’expliquer. Je ne sais même pas qui est le responsable de ma condition mais… J’ai fait 4 morts cette nuit là. »

Il fronça les sourcils et s’approcha d’elle doucement, venant souffler contre sa nuque. Elle frissonna. Alors il demanda doucement et d’une voix rauque, il tenait à ce qu’elle lui livre son passé. Elle avait besoin de le mentionner à haute voix. « Quatre ? »
« Oui. Mes parents, mon frère et un inconnu que j’ai croisé dans ma fuite. » Un silence. « Tout était.. si.. hors de contrôle. » Et en effet elle se souvenait de la rage. Cette rage innommable et incontrôlable qui faisait vibrer tout son être. Elle se rappelait l’incompréhension, la terreur nichée au plus profond de son âme. La chose qu’elle était devenue la terrifiait. Elle avait peur de ce qu’elle était, peur de ce qu’elle avait fait. Alors elle avait fuit face à l’horreur de sa nature. Seule, perdue. Et…

Il s’approcha encore une fois, laissant son nez et ses lèvres effleurer son épaule. Et toujours d’une voix douce et profonde.
« Qu’est ce que tu as fait ensuite ? » Un sourire amusé s’étira lentement. Il la reconnaissait bien là, forte, implacable, dominante.
« J’ai refusé de vivre dans l’ignorance. Alors j’ai cherché mes… semblables. J’en ai trouvé ici et là. Certains m’ont fait bon accueil, d’autres m’ont simplement chassée. J’ai passé les frontières, et j’ai appris. »

Il l’observa longuement en silence. Dingue comme elle prenait des raccourcis, s’échappait de ses souvenirs. Elle ne tenait qu’à vivre le moment présent. Il avait l’impression d’être un bourreau, obligé de la torturer pour qu’elle ne se livre qu’infimement. Il sourit, lui prit la main et y déposa un baiser.

« Et comment es-tu devenue une Alpha ? »
Elle tourna la tête vers lui d’un air enjoué, puis éclata de rire et se leva. Bizarrement il se sentit aussi amusé, ne comprenant malgré tout pourquoi elle riait. Avait-il donc l’air d’un curieux autant que ça ? Son amusement s’en trouva toutefois perturbé. Ses yeux attachés à sa silhouette, complètement hypnotisé par sa beauté. Il l’observa se servir un verre puis elle se retourna, le verre contre la bouche. Elle lui rendit son regard, sourire aux lèvres.
« C’était un imbécile qui se croyait tout permis. Il pensait que j’étais son petit caniche de salon, et qu’être un alpha lui donnait tout pouvoir sur ses femelles. A contrario il ne voulait absolument rien dire sur sa condition d’alpha, alors que moi je ne demandais qu’à me cultiver sur les loups garou. Pas comme si je n’étais pas concernée. Et un soir que… les choses ont dégénérées, je l’ai tué. Tout simplement. »
« Et tu n’as pas repris le contrôle de sa meute ? »
« Non. »
« Pourquoi ? »
« Parce que si j’avais voulu de chiens je me serais acheté des chihuahuas. C’est plus facile à transporter. »

Malgré un léger sourire il ne releva pas son trait d’humour. Il savait qu’elle s’en servait comme arme et que par conséquent il n’en saurait pas plus à moins de le lui demander clairement. Mais qu’importe, il l’apprendrait de toute façon, d’une manière ou d’une autre. Néanmoins, il nota que son regard venait subitement de changer. Il s’était fait dur, froid, lointain tandis qu’elle savourer une gorgée de son breuvage ambré.
Ça ne s’était pas passé comme ça. Oui, Buck avait été stupide, secret, vaniteux. Et oui les choses avaient dégénérées, mais Buck était avant tout sauvage, violent, méprisable. C’était un tueur né qui n’avait d’autres loisirs que de tuer, tuer encore, et encore, des innocents. Mais ce n’était pas ce que elle, elle voulait. Le meurtre n’était pas dans ses habitudes, sa volonté, ses mœurs. Le couperet était tombé. Si elle voulait faire partie de la meute, elle devait tuer. Elle avait refusé. Le ton était monté. Elle avait voulu partir, abandonnant même la pauvre proie sur place, mais quand le hurlement de terreur de la victime avait retentit, quand il avait rit de ce cri et de la couardise de Blake, elle s’était retournée. Le jeune homme devait avoir l’âge de son propre frère. Sa colère avait redoublé. Elle ignorait si elle s’était montrée plus maline ou plus vive, ou c’était simplement un coup de chance quoiqu’il en soit, la rage l’avait une fois de plus conduite au meurtre. Ces instincts qu’elle ne contrôlait pas et qui ne répandait que du sang. Du moins jusqu’à ce qu’elle le rencontre Lui.

Lentement, elle rejoignit son compagnon, posant son verre sur la table basse. Elle se colla à lui et sans plus attendre il l’embrasse. Un grognement sourd s’échappa de sa gorge ce qui la fit rire. S’ensuivit un long échange de regards, comme si elle tentait par tous les moyens de le lire, de le comprendre. Il sourit, passant sa main dans ces cheveux.
« Moi j’ai une meute. Et ce ne sont pas des chihuahuas crois moi. »
« Tu ne t’appelles pas Buck. »
Voilà qui résumait très bien les faits. Il capta une nouvelle fois ses lèvres, l’enveloppant de ses bras. Cette fois-ci c’est elle qui grogna, et instinctivement il la plaqua sur le divan.
« Je t’apprendrais tout ce que tu veux savoir, mais règle numéro un. Le vrai pouvoir de ta condition comme tu dis, ce n’est pas la colère. C’est l’amour. » Et il fit taire son rire moqueur dans un baiser.




Ton prénom ou surnomLoupette Ton âge 23 ans Que penses-tu du forum ?extra Comment as-tu connu le forum ?par Derek Hale Code règlementDon't trust neighbors Un dernier mot Jean-Pierre ?Nein
CODES BY RAINBOWSMILE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calamity-jane.forums-actifs.com
avatar
Calamity-Jane
Admin

Messages : 145
Date d'inscription : 26/05/2008


MessageSujet: Re: ☠ BLAKE MCKELLY ☠ they said i'm a naughty mutt... try me   Mar 9 Oct - 15:42

BLAKE

TEXTE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://calamity-jane.forums-actifs.com
 

☠ BLAKE MCKELLY ☠ they said i'm a naughty mutt... try me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Présentation Mike Blake
» Demeure d'Anita Blake
» F.T. d'Alexander Blake
» (n°16) Rêves et Réalité [PV Jason Blake]
» La séduction est la clé de l'amour. ? ft. Blake (terminé)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Calamity-Jane-
Sauter vers: